Nos lectures de l’été

Nos lectures de l’été

C’est la rentrée ! Avant de vous replonger dans le rythme de cette fin d’année, nous vous proposons le fruit de nos lectures de l’été. Une respiration autour de notre thématique favorite : l’intelligence émotionnelle et les émotions. Juste pour le plaisir du partage et de l’inspiration.

Alors, Jean-Christophe, qu’elle a été ta lecture préférée durant tes vacances ?

J’ai craqué pour ce livre à cause de son titre… et de son sous-titre ! « Des âmes et des saisons », forcément ça donne envie. En plus, lorsque vous lisez sur la couverture, en italique, « psycho-écologie », on se dit qu’à la plage
on va pouvoir frimer … Car posé négligemment sur une serviette, à côté du tube de crème solaire, « psycho-écologie » ça claque !!!

Mais, ayant acheté l’ouvrage, j’ai décidé de rentabiliser mon investissement à travers sa lecture, et je n’ai pas été déçu. C’est du grand Boris ! Une écriture à la fois élégante, simple (et pourtant il parle du cerveau et de son évolution …), et qui vous tient en haleine, un peu comme un polard d’été. Le protagoniste, c’est notre cerveau, et l’on suit pas à pas son histoire. Comment l’évolution du climat, le passage de chasseur-cueilleur à agriculteur-éleveur, la quasi contrainte à intégrer la violence pour survivre, ont façonné nos connexions neuronales, la forme de notre encéphale et notre système émotionnel.

Bien entendu c’est du costaud. Boris ne faillit pas à sa réputation. Au fil de l’histoire il nous livre des études, appuie ses propos sur les grandes théories et découvertes qui interviennent au fil des siècles jusqu’à la période contemporaine.

Je sors de cette lecture avec une vision plus claire de la manière dont notre « boîte à penser » est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Nous avons à la fois subi son évolution et agi sur elle. Et il
semble aujourd’hui que nous devenons de plus en plus acteur de ce qu’elle sera demain. Le dérèglement climatique, nos modes de consommation (merci Amazon), nos comportements sociaux à l’échelle de la planète, contribuent à la modifier. Il en est de même de nos pratiques intellectuelles (lecture, culture…), et même spirituelles (croyances, valeurs …). Bien entendu, nos initiatives de développement personnel comme la méditation, la pratique de la psychologie positive (et il existe bien d’autres voies) viennent ajouter leur contribution à notre croissance (ou décroissance ?) encéphalique pour les siècles à venir.

 

Et toi François, quelle inspiration as-tu trouvé dans les livres ?

Personnellement je me suis plongé dans un livre passionnant qui a rafraichi mes bases de PNL et de coaching. « A l’écoute de ma voix » est écrit par un chercheur spécialisé sur le thème de la conscience, et qui rapproche des expériences pour en tirer des conclusions finalement toutes simples sur le contrôle que nous pouvons avoir sur nos voix intérieures.

Les expériences en question sont de tous ordres : expérience en psychologie, découvertes des neurosciences et partage sur l’expérience de personnes hors du commun.

Nos sentiments, émotions, états d’esprit, humeurs, et notre santé en général, sont très largement pilotés par notre dialogue intérieur. Maitriser ce dialogue intérieur permet une vie plus apaisée, un meilleur équilibre personnel, une meilleure santé psychique et physique.

Ethan Kross nous l’explique très facilement, et en revient à des astuces que les PNListes ne renieraient pas : la distanciation passe par la dissociation. Les coachs s’y retrouveront aussi : il n’est pas suffisant de laisser quelqu’un déballer ses émotions pour qu’il se sente mieux. Encore faut-il en faire quelque chose…

Et puis Ethan Kross nous sensibilise également à l’importance de l’environnement dans lequel nous vivons : la proximité de la nature est essentielle pour nous apaiser. Il termine même sur la notion
d’émerveillement positif, facteur de bien-être, y compris des évènements particulièrement traumatiques.

Bref, un livre à mettre entre toutes les mains !